Retour aux projets

Détecteur d’anges

Sculpture de lumière interactive, collaboration avec Jason Karaïndros, électronique Walter Goettmann, depuis 1992

English | français

Cartes postales / Collaborations / Collections publiques / Espace public / Icônes / Silence

Bois, verre, électronique créée par Walter Goettmann, Berlin

"Looking into the heart of light, the silence ... " - T. S. Eliot

« Un ange passe » - un moment de silence devenu rare dans notre société hantée par le horror vacui visuel et sonore.
Notre Détecteur d’anges est un dispositif à détecter le silence. Il capte tout son dans son entourage. Quand il y a du silence, une lampe s’allume.
Au moindre bruit celle-ci s’éteint de nouveau.
Le Détecteur d’anges devient ainsi un phare invitant l’ange qui passe à un moment de repos.
Un dialogue (silencieux) avec l’ange ainsi attiré peut s’instaurer.

Jakob Gautel & Jason Karaïndros

Trois version différentes du Détecteur d’anges existent :

Version portable
Hauteur 11 cm, diamètre 5 cm, édition de 60 + 10 exemplaires numérotés et signés.

Version dite « de table »
Hauteur 30 cm, diamètre 16 cm, édition de 8 exemplaires.
Collection du Fonds National d’Art Contemporain et collection Bruno Hoang, Paris.

Proposition pour l’espace public, non réalisée

« Wovon man nicht sprechen kann, darüber muß man schweigen. »
Ludwig Wittgenstein
« Sur ce dont on ne peut parler, il faut garder le silence. »
(traduction Gilles-Gaston Granger)

À l’occasion de sa micro-exposition Concert Spaziale chez Eriko Momotani à Paris en 2003, Alexandros Markeas a créé une composition pour piano et Détecteur d’anges.

Quelques exemples de mises en situation du Détecteur d’anges :
Un printemps d’artistes, 1ére biennale multimédia à Metz, 1996,
Engel-Engel Kunsthalle de Vienne, commissaire Dr. Cathrin Pichler, 1997 ; exposition reprise en 1997/1998 par le Centre d’art contemporain Galerie Rudolfinum à Prague,
Triennale d’Art Contemporain, Yokohama, Japon, commissaire Tadashi Kawamata, 2005 (double portrait Triennale de Yokohama © Anzaï),
In-Built , Musée Byzantin, Athènes, Grèce, 2007,
TILT - Le temps suspendu, œuvres du Centre national des arts plastiques, Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou, 2009,
Mobile immobile, Musée de Picardie, Amiens, commissaires Sabine Cazenave et Pamela Sticht, 2012,
Les anges de Klee - et des anges de ..., Centre Paul Klee, Berne, Suisse, 2012,
Je hais les couples II - une proposition de Jeanne Susplugas et Alain Declerq, galerie Valerie Bach, Bruxelles, 2013,
• chapelle Sainte-Anne, Tours, dans le cadre de Newtopia 4.2 / La perle, sur invitation d’Omnivion, et avec une performance de Dimitri Tsiapkinis (danse) et Soïzic Lebrat (violoncelle) en décembre 2016,
Jour de silence au théâtre national de Chaillot, le 25 février 2017 (photos J.G. et Vincent Zucca),
• en été 2017 au Bauhaus Dessau (photo Nicolas Karmochkine),
Procès de la fiction à l’Hôtel de Ville de Paris, Nuit Blanche 2017.

- Collection du CNAP, Fonds National d’Art Contemporain

Lecture Stop