Retour aux projets

Justice(s)

Projet de photos et textes, depuis 2014/15

English | français

Censure, droit d’auteur, liberté d’expression / Collaborations / Espace public / Icônes / Identités / Mains / Mémoire / Mots / Nature, plantes, jardins / Noël / Objets / Paradis perdu / Photographie / Politique

Projet arts et sciences, initié ensemble avec la juriste Alexandra Bensamoun, Centre d’Études et de Recherche en Droit de l’Immatériel – Université Paris-Sud, en 2014/15 dans le cadre du programme La diagonale Paris-Saclay — Festival CURIOSITas. Le projet se poursuit depuis.
La série a été exposée en 2015 au CNRS à Gif-sur-Yvette et à la médiathèque George-Sand, Palaiseau, en 2016 dans l’exposition Aux aguets à la Petite Fabrique d’Art, Paris, et en 2017/18 dans l’espace d’exposition de l’association Il Faut le Faire à Goussainville.

Images révélées de justice(s)

Jus unum, le Droit est un. Sommes-nous inspirés par des valeurs partagées, universelles tendant à la justice ? Mais qu’est-ce que la justice ? Sans doute pas seulement cette femme aux yeux bandées tenant une balance. Un idéal ? Un rêve ? Pour le juriste, la justice ne renvoie pas à ce qui est juste, mais à ce qui est conforme au droit positif et appliqué par les institutions judiciaires. Car la justice sait aussi être inéquitable, le Droit arbitraire. L’Histoire est parsemée d’exemples de lois iniques ! Mais pour chacun, la justice est un sentiment, un ressenti. Qu’est-ce qui est juste, injuste ? Et c’est alors glisser d’un singulier à un pluriel. Chaque histoire de vie révèle une image personnelle de justice. Justice, justices…
Alors qu’est-ce que la justice pour vous ?

Alexandra Bensamoun, 2015

Avec Abdel, Alain, Anne, Anne Charlotte, Antoine, Assimoula, Aude, Bernhard, Bouba, Christiane, Claudia, Dagmar, Daniel, Deniz, Dominique, les étudiants de licence 3, 2014-15 de l’école d’architecture ENSAPLV, Fabricia, Fatou, Franck, Frédéric, Gaëlle, Gilles, Giorgos, Hugo, Irène, Jacqueline, Jacques, Jason, Jo, Jocelyne, Kader, Khader, Kiêt, Laure avec Micheline et des enfants de Goussainville, Michelle, Nadarajah, Natia, Nazrul, Olivier, Omar, Özge, Patrick et Younoussa, Peter et Uta, Pierre, Pierre-Jean et Skall, Quentin et Flora, Racha et Édouard avec un réfugié érythréen, Raphaël, Ray, Sandess, Sándor, Sandra, Sérine, Sophia, Véronique alias Utopia, Victoire, Vincent, Virginia ...

Remerciements à Jocelyne Ginestet, Frédéric Robin, Farah Rachmat, Élisabeth Ballet, Anastassia Makridou-Bretonneau, Vincent Victor Jouffe, P&U Gautel et Jason Karaïndros pour leur aide précieuse, à Amnesty International et Enda Europe, à Aminata Soumaoro, à Marilyne Poulain et Christine Kermoal de la CGT, au labo photo Ima Chrom’, à Po Sim Sambath, Frédéric Ramade et l’équipe d’Arte Créative - Ateliers A, à Dominique Truco, Valérie et Jacques Villeglé et la galerie Georges-Philippe & Nathalie Valois, à Christian Boltanski et au musée MAC VAL, à Véronique Pattegay, Patrice Pattegay et Théo Ampilhac, Il Faut le Faire, Goussainville, à l’association Eurêka, à Anne Collin du Parisien, à PICTO, au T2G – théâtre de Gennevilliers, à l’École supérieure d’art de La Réunion, à Médecins du Monde, au musée du quai Branly, à CABININ, Çanakkale, à l’agence d’architectes Brossy & Associés, et bien sûr à tous les participants.
Photos du vernissage à Goussainville : Jason Karaïndros, portrait de l’artiste : Anne Collin du Parisien, décembre 2017

- Festival CURIOSITas
- CERDI
- La Petite Fabrique d’Art
- Il Faut le Faire
- Atelier A - ARTE Créative with English subtitles
- Atelier A - ARTE Créative mit deutschen Untertiteln
- Atelier A - ARTE Créative en español

Lecture Stop